Cuisine japonaise

Aux États-Unis, on dénombre environ 50 000 restaurants chinois. On dit même qu’il y a plus de restaurants asiatiques là-bas que de fast food. Parallèlement, dans la Ville Lumière, les Sushis-bars sont devenus un véritable phénomène. Ces illustrations sont le témoin de l’intérêt des clients pour la gastronomie asiatique. Mais comment expliquer cet attrait pour cette cuisine apparemment modeste ?

Des nourritures riches en protéines de qualité

Un détour par un restaurant de sushi à Nantes ou dans une autre ville s’impose pour faire le plein de protéines. Dans ces établissements, les clients se régalent avec les plats typiques de la cuisine japonaiseLe Japon est mondialement célèbre pour ses plats originaux à base de poissons, dont les célèbres sushis. Cet aliment est une excellente source d’oméga 3 et oméga 6. Ce sont des acides gras essentiels pour lutter contre le vieillissement des cellules. Et malgré les idées reçues, le sushi est aussi riche en protéines que la viande. À ceux-ci s’ajoutent d’autres nutriments indispensables au corps humain comme le zinc, le phosphore et le potassium. Le sashimi est une autre spécialité du Japon qui connait un franc succès dans les restos asiatiques. Il est composé principalement de poisson cru frais tranché finement. C’est aussi une source de protéines de haute qualité. Il se déguste seul et peut être arrosé avec du wasabi ou de la sauce soja. C’est un plat à privilégier lorsqu’on souhaite savourer le poisson cru sans artifice.

Une cuisine saine pour des nourritures digestes

Les spécialités culinaires asiatiques brillent aussi par l’absence du gluten dans de nombreux plats. La nourriture japonaise ne fait pas exception à cette règle. Certes, cette protéine peut être présente dans certains ingrédients japonais courants comme la sauce soja. Malgré tout, on peut tout à fait éviter le gluten dans les restaurants japonais. Pour les intolérants au gluten, une des précautions à prendre consiste ainsi à informer le serveur. Les restaurants spécialistes de la cuisine japonaise sont généralement compréhensifs. Trouver un menu sans gluten ne les dérange pas. D’ailleurs, il existe un certain nombre de plats nippons gluten-free. C’est le cas du yakitori, un plat réalisé avec du poulet grillé sur une brochette. À base de poissons crus, le sashimi est aussi un autre délice sans gluten.

Consommer de la nourriture japonaise signifie alors manger sainement. Comme la cuisine asiatique dans son ensemble, les plats japonais sont savoureux tout en étant digestes. C’est le genre de nourriture qui fera dire à son corps : « merci de prendre soin de moi » ; de quoi faire le bonheur de ceux qui sont sensibles aux repas copieux ou très riches en gras.

Redécouvrir le plaisir de consommer les algues

Les algues sont une véritable star des compléments alimentaires. La plus connue dans ce cadre est la spirulina platensis. Il s’agit d’une microalgue bleu vert commercialisée sous le nom de « Spiruline ». Transformée ainsi, l’algue n’a plus de quoi rebuter ceux qui ne sont pas à l’aise avec l’idée de la mâcher. Sinon pour savourer l’algue autrement, il suffit de la découvrir à travers la cuisine japonaise. Cette dernière a su tirer profit des avantages de cet organisme photosynthétique surnommé « légume de mer ». L’algue comestible permet en effet de concocter des plats savoureux, orignaux et équilibrés. Elles sont riches en vitamines et en minéraux. Tout cela explique sans doute sa présence dans les plats traditionnels du Japon comme les sushis.

Manger sans se culpabiliser

Se sentir coupable après avoir mangé est un sentiment qui n’est jamais agréable. Du coup, on est souvent tenté de compter les calories. Quand la pression est trop forte, il y a ceux qui vont jusqu’à s’interdire certains aliments. D’autres se perdent dans les diètes amaigrissantes. Les idées reçues sur les aliments qui font grossir ne font qu’empirer les fausses croyances. C’est par exemple le cas avec les féculents comme les pâtes. Pourtant, que les adeptes des pâtes se rassurent. Celles-ci ne font pas prendre du poids à condition d’être consommées à quantité raisonnable. Pourtant, il faut avouer que trouver ce juste milieu peut être difficile. Se laisser tenter par la cuisine asiatique permet de contourner ce problème. Elle recèle mille merveilles de délices qui permettent de garder un corps svelte.

Le konjac en est un exemple concret. Il s’agit d’un légume venu tout droit du Japon. Ce tubercule permet de fabriquer des nouilles végétales plus healthy. C’est l’aliment par excellence pour perdre du poids tout en renouant avec le plaisir de manger. Il est réputé pour son effet coupe-faim, car il procure une sensation de satiété. De plus, le konjac est riche en fibres solubles. En ce sens, il améliore le transit intestinal. Et comme il ne contient pas de sucre, ce légume racine est bénéfique pour les diabétiques.