Malheureusement, je ne suis jamais allé au “Hot Spot”1 de M. Wu et Mme Wang à Berlin pour manger un bœuf à l’ail. Mais peu importe, j’ai son livre de cuisine dans ma bibliothèque depuis plusieurs années. Le titre : CHINE : La cuisine de M. Wu. Le livre est maintenant disponible dans une édition révisée et modernisée.

Ce que j’aime dans ce livre, ce sont bien sûr les plats délicieux qui sont vraiment faciles à préparer avec les bons ingrédients. Tout comme le bœuf à l’ail !

M. Wu et Mme Wang vivent à Berlin depuis plus de trente ans et, avec leur restaurant berlinois, ils ont réussi à créer un lieu extraordinaire d’entente internationale. Comme il est dit au dos du livre de la maison d’édition Tre Torri, avec les meilleurs vins dans un verre et la grande cuisine chinoise, dont les recettes sont rassemblées dans ce livre. M. Wu est en fait un grand fan du riesling allemand, ce qui se reflète dans la carte du restaurant.

Bœuf à l’ail à la racine de lotus

La recette suivante est l’une des 80 recettes traditionnelles de soupes d’entrées, de plats de légumes, de poisson et de viande. Un aspect très important : pour ce livre, ils ont été mis sous une forme qui peut être saisie rapidement et aussi facilement mise en œuvre à la maison.

J’ai pris la recette du bœuf à l’ail du livre. Mon changement le plus important concerne la viande bovine elle-même. M. Wu recommande de la viande du haut, j’ai utilisé un joli petit cône de rein à la place. Et comme toujours, cette viande a été une expérience gustative merveilleuse.

La racine de lotus comme compagnon

Pour la première fois, la racine de lotus a été utilisée dans notre cuisine, que j’avais trouvée en qualité étonnamment bonne dans le congélateur de mon magasin en Asie. Une fois coupée, la racine de lotus a une texture merveilleuse et croquante.

Il a un goût légèrement sucré et rappelle un peu la chair fraîche de la noix de coco. Cuit avec du vinaigre et du sucre, il contraste avec les plats frits et épicés.

Le paprika et les oignons sont déjà prêts pour le bœuf à l’ail.

Ingrédients pour le bœuf à l’ail : 4 portions

500 g de viande de bœuf en tranches très fines (il est préférable de congeler la viande à cet effet), 3 oignons moyens, 30 g de gingembre frais, 8 grosses gousses d’ail, 150 g de brocoli, 1 poivron rouge moyen, 1 petit poivron vert, 4 champignons blancs moyens, 150 g de chou chinois, uniquement les côtes fermes, 200 ml d’huile de colza, 4 cuillères à soupe de Sambal Oelek et 4 cuillères à soupe de sauce soja foncée.

Note : M. Wu dit que ce plat a beaucoup plus de succès si vous réduisez les quantités de moitié. Il peut le faire dans sa cuisine en deux woks différents, nous n’en avons pas assez.

Épluchez les oignons et coupez-les en lamelles, nettoyez et lavez les brocolis et divisez-les en bouquets. Nettoyez, lavez et coupez les poivrons et le chou chinois en cubes de 2 cm, nettoyez les champignons et coupez-les en quartiers. Pelez et hachez finement le gingembre et l’ail.

Faites chauffer l’huile dans un wok, faites frire la viande en remuant constamment, en versant l’huile chaude dessus en continu. Dès que la viande ne semble plus crue, ajoutez les légumes et faites frire pendant environ 1 minute. Sortez tout avec une écumoire et laissez égoutter sur un tamis.

Versez l’huile à environ 2 cuillères à soupe, y faire chauffer brièvement le Sambal Oelek, l’ail et le gingembre, remuez et mélangez. Ajoutez les légumes et la viande ainsi que la sauce soja, remuez et disposez.

Racine de lotus pour le bœuf à l’ail

Pour 4 portions en accompagnement, temps de préparation env. 15 minutes

Dans son livre, M. Wu recommande d’éplucher la racine de lotus et de la couper en tranches très fines. Nos produits surgelés étaient déjà prêts à être cuits (c’est-à-dire qu’il fallait les laisser décongeler), mais ils n’étaient pas coupés aussi finement. Faites chauffer beaucoup d’eau. Faites bouillir une fois les tranches de racine de lotus, videz l’eau et égouttez-les bien.

Faites chauffer beaucoup d’huile dans un wok, ajoutez des racines de lotus, du sucre et du vinaigre. Continuiez à remuer, l’apport de chaleur doit être aussi fort que possible, sinon les tranches de racine de lotus bouillent au lieu de frire et deviennent pâteuses !

Lorsque tout est bien glacé, mais encore très croustillant (après environ une minute), assaisonnez avec du sel et servez.

Achetez le livre chez AMAZON :

CHINE : La cuisine de M. Wu

204 pages, 19,5 x 25,0 cm

Couverture rigide

€ 25,00 (D)

isbn 978-3-96033-021-9

Date de publication : Mars 2018

Plus de plats asiatiques dans ce blog

– Skrei en tempura sur chou gingembre-chinois

– Teriyaki de poulet, salade de sésame-épinards, riz aux graines de sésame noir

– Délicieuse recette aigre-douce de poulet

– Plat éclair : Crevettes Asia de la poêle

– Poitrine de porc caramélisée au chou au gingembre

– Spaghetti à la sauce tomate Asia – Pâtes à la mode d’Asie

– Omble de soja en feuille de riz et mayonnaise maison au curry

– Brochettes de fruits de mer aux asperges de sésame