Pour l’événement de blog Religions du monde culinaire il y a Inarizushi dans un article invité par le Dr. Verena Maser (texte et toutes les photos). Verena Maser est docteur en études japonaises et a vécu à Tokyo pendant deux séjours d’un an. Sa vie professionnelle tourne autour du manga et de l’anime. Elle les traduit, fait l’interprète pour leurs artistes, les critique et donne des conférences à leur sujet (et sur la culture pop japonaise en général). Grandir avec Tim

La religion au Japon est compliquée. Et cela commence par le terme Shūkyō qui est traduit par “religion”. Mai, de nombreux Japonais ne l’utilisent que pour les organisations religieuses ayant leur propre doctrine. Ainsi, dans les enquêtes, une grande partie des personnes interrogées déclarent régulièrement être “sans religion”. En fait, les croyances et les prières adressées à un ou plusieurs dieux jouent un rôle important dans la vie de la plupart des Japonais.

Les trois principales religions (ou peut-être mieux les “traditions de foi”) au Japon

  • Shinto (“Chemin des Dieux”) : l’animisme original du Japon. Il connaît des centaines de divinités, la plus importante étant la déesse du soleil Amaterasu. Les dieux sont vénérés dans des sanctuaires, le plus important se trouve à Ise et est dédié à la déesse du soleil.
  • Bouddhisme : différents courants coexistent au Japon, le plus connu dans ce pays est probablement l’école Zen. Le Bouddha et ses différentes réincarnations sont vénérés dans des temples qui (contrairement aux sanctuaires shintoïstes) exigent, généralement, que les visiteurs paient des droits d’entrée.
  • Le christianisme : il a été interdit entre 1630 et 1870 environ et ne pouvait être pratiqué que secrètement. Aujourd’hui encore, les bâtiments sacrés visibles de l’extérieur sont plutôt l’exception.

La religion à suivre dépend principalement de l’occasion. Les mariages sont souvent (mais pas toujours), célébrés dans des sanctuaires shintoïstes, les funérailles nécessitent un prêtre bouddhiste et Noël est une occasion bienvenue de rencontrer des amis et de manger du gâteau aux fraises (mais généralement pas d’aller à l’église).

Quoi qu’il en soit, les jours fériés officiels du Japon sont tous de nature non religieuse, même s’il est courant, au moins le jour de l’an, de demander dans un sanctuaire une bonne année.

Religions du monde culinaire – Année de la Réforme 2017

Pour l’événement du blog, il suit le shinto ou mieux encore le dieu du commerce, Inari.

Son principal sanctuaire est le Fushimi Inari Taisha à Kyoto, largement connu pour l’agencement en forme de tunnel de milliers de portes tori-i rouge feu sur sa colline. Ces symboles du shintoïsme sont censés servir de sièges aux dieux et sont souvent donnés par des entreprises.

Inari utilise des renards comme messagers, par conséquent chaque sanctuaire d’Inari possède au moins une statue de renard, le Fushimi Inari en a bien sûr des centaines. Dans l’art, ce renard est généralement blanc d’ailleurs, vous savez donc, que vous avez affaire à un être divin.

Et si vous voulez attirer un tel renard, vous devez lui donner quelque chose à manger. Son plat préféré est le meilleur : le tofu frit.

Inarizushi / Inari-zushi pour le renard messager

(oui, avec “z” – le mot “sushi” est pour ainsi dire trempé ici) pour environ 16 pièces (environ 4 personnes)

Durée : environ 1 heure

* 300 g de riz cru pour sushi * 8 tranches de tofu frit (“Abura-age” ou “Usu-age”, surgelé dans le magasin asiatique) * 2 cuillères à café de graines de sésame (blanches ou noires) * A) 100 ml de saké * A) 150 ml d’eau * A) 5 cuillères à soupe de sucre * A) 3 cuillères à soupe de sauce soja * B) 3 cuillères à soupe de vinaigre pour sushi * B) un peu de sucre et de sel si nécessaire

C’est l’option végétarienne. Si vous voulez la variante normale, mélangez les ingrédients A) suivants :

* 2 cuillères à soupe de sauce soja * 2 cuillères à soupe de sucre * 2 cuillères à soupe de mirin (“Kochsake”, du magasin asiatique) * ½ TL Poudre de Dashi (bouillon de poisson, du magasin asiatique) * 1 ½ tasses d’eau

Les ingrédients d’Inarizushi

Pour les inarizushi, il faut, d’abord, laver le riz et le faire bouillir avec environ 500 ml d’eau.

Répartissez le tofu frit au milieu, puis ouvrez soigneusement avec vos doigts pour créer des poches (selon la consistance, un couteau peut être utile). Faites bouillir environ un litre d’eau et faites-y baigner les poches pendant 1 à 2 minutes (de cette façon, elles perdent une partie de leur huile).

Attendez que les sacs soient suffisamment froids et appuyez fermement ( !). Le tofu frit est comme une éponge. Pour éviter que la soupe ne se forme dans l’assiette par la suite, il faut faire attention ici.

Mettez les sacs pressés dans un pot et disposez-les en cercle. Mélangez les ingrédients A) ensemble (le sucre doit être dissous) et versez sur les poches. Porter brièvement à ébullition, puis mettre un couvercle sur les poches et laisser mijoter à feu moyen pendant environ 10 minutes jusqu’à ce qu’il ne reste presque plus de liquide.

Retirez la marmite avec le tofu du fourneau et laissez-la bien refroidir. Il est temps, maintenant, de bien presser les sacs de tofu. Mettez-les de côté.

Mélangez le riz fini avec les ingrédients B) et les graines de sésame selon votre goût. Puis remplissez les poches à l’aide d’une cuillère, fermez-les et placez-les sur le côté ouvert. C’est tout !

Le renard est frugal. Il faut des accompagnements

En accompagnement de l’Inarizushi, il y a par exemple le Takuan (radis japonais mariné jaune vif, provenant du magasin asiatique), en plus vous pouvez aussi servir de la soupe miso. Pour le trempage, vous prenez de la sauce soja normale. Si elle n’est pas assez salée, vous pouvez, également, utiliser la sauce soja usualkuchi, qui contient plus de sel (vous la trouverez sur internet).

Selon votre goût, vous pouvez, également, ajouter des légumes au riz, par exemple du concombre ou du gingembre.

Les Inarizushi se conservent au réfrigérateur pendant environ 1 à 2 jours. Théoriquement, vous pouvez, aussi, les congeler, mais le riz à sushi décongelé n’a pas très bon goût.