L’Asie est un continent avec une longue histoire, la preuve ; elle a été le foyer des plus vieilles civilisations de l’histoire de l’humanité, notamment celle de la Chine, l’Inde et la Mésopotamie. D’ailleurs, les 2 premières continuent à pré pondérer jusqu’à nos jours. Mais son histoire referme également celle de nombreuses autres civilisations : turque, mongole, finno-ougrienne. Résumant tout cela jusqu’à notre ère.

Le début de son histoire

L’histoire de l’Asie commence avec la Chine, Inde et Mésopotamie dans la plaine antérieure du continent aux environs des années 3000 av. J.-C.. Elles ont d’ailleurs dominé et influencé les civilisations de l’Asie du Sud-Est pendant longtemps. En 2500 av. J.-C., l’empire babylonien fait son apparition. À compter du XIXe siècle DC (avant notre ère), les Babyloniens régnèrent en maître sur la région, mais en 1100 DC, l’Asie sera dominée par les Assyriens de la Mésopotamie. Mais en 533 DC, Babylone tombe et en 625 DC suivit par Ninive, la capitale mésopotamienne également. Les Perses réunirent l’Asie Mineure jusqu’à la Méditerranée. De 336 à 323 DC, c’est Alexandre le Grand qui va conquérir le territoire. À sa mort, les Grecs (installés en Mésopotamie), les Syriens (Séleucide) et les Romains se partagent l’Asie Mineure.

Une nouvelle ère qui commence avec l’hégémonie des Arabes

 Au VIIe siècle apr. J.-C., les Arabes sortent de leur presqu’île et conquièrent toute l’Asie jusqu’en Asie orientale. Au IXe siècle, leur empire est en déclin alors différents peuples ont régné sur l’Asie (Samavides, Bouides…). Au XIe siècle, les Turks, dirigés par Seldjoukides, conquirent la Perse, la Mésopotamie, l’Arménie, la Syrie et l’Asie Mineure et règneront avec la prééminence du calife de Bagdad. En XIIIe siècle, c’est l’invasion mongole qui marque la période, par la suite, le califat de Bagdad tombe (1258). Le sud de la Chine sera alors conquis et l’Indochine également. Au XIVe siècle, c’est Tamerlan qui bâtit un vaste empire en conquérant le Syrie et l’Asie Mineure.

L’entrée en jeu des Russes

Entre l’invasion mongole et l’hégémonie des Turcs ottomans, l’Asie aura connu de nombreux conquérants qui alimentent son histoire générale. À partir de l’année 1757, la Chine sera maîtresse de l’Asie centrale, mais connaitra dans la 2e moitié du XIXe siècle deux crises (révolte des Thaïping et des musulmans).

En 1836, les Russes se sont emparés de tout le bassin du Syr d’aria. À la fin du XIXe siècle, ces derniers domineront l’Asie septentrionale et les Anglais domineront l’Asie méridionale.