Avec ses plus de 4 milliards d’habitants et ses plus de 50 pays, l’Asie a connu une importante croissance économique depuis quelques décennies déjà. Alors que le continent avait le PIB par habitant le plus bas du monde en 1950, aujourd’hui, il a réalisé ses meilleures performances. Cela en suivant un rythme constant et rapide.

Un taux de croissance annuel de 4 % en moyenne

Si la crise asiatique s’est déroulée entre 1997 et 98, de nos jours cette période n’est plus qu’une parenthèse dans l’économie de l’Asie étant donné qu’elle a su combler rapidement ses manques et ses pertes en termes de production, mais aussi en termes de revenus. En effet, durant les 6 dernières décennies, la croissance économique de l’Asie a été fulgurante avec un moyen annuel de taux de croissance de 4 %.

De ce fait, le PIB par habitant du continent a été multiplié par 12 depuis les années 50 durant lesquelles le pays a connu sa pire situation économique. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que l’Asie est en de bonnes voies pour devenir l’une des puissances économiques de la planète.

Comment expliquer une telle croissance ?

La croissance fulgurante de l’économie de l’Asie peut s’expliquer par l’émergence économique de nombreux pays asiatiques comme la Chine, l’Inde, la Corée du Sud ou encore le Taiwan. En effet, selon les chiffres, la Chine a elle seule apporte 40 % de la croissance mondiale tandis que l’Asie dans son ensemble explique 66 % de la croissance. L’Inde quant à elle apporte une croissance de l’économie mondiale avec un taux de 20 % annuel alors que l’ASEAN explique 6 %.

En matière de développement, l’Asie est donc le continent le plus dynamique puisque son taux de croissance en 2016 s’élève à 6.4 %. Ce chiffre se stabilisera l’année suivante pour rester constant.

Un PIB hétérogène pour les pays asiatiques

La croissance de l’économie de l’Asie peut également s’expliquer par le fait que le PB par habitant d’un pays à l’autre est très hétérogène. En effet, si des pays comme Hong Kong, Taiwan ou Singapour ont un niveau de vie très élevé, la plupart des pays asiatiques bénéficient de revenus plutôt moyens. Par ailleurs, le taux de croissance d’un pays à un autre aussi est très hétérogène.

Le mouvement a d’abord commencé avec le Japon puis les autres pays ont suivi la même trajectoire. Une fois que la croissance est remarquée dans les pays avec un revenu intermédiaire, le taux de croissance économique atteint son summum puis se stabilise. Après le Japon, la Corée du Sud puis le Taiwan, la Chine rejoint également le rang des puissances mondiales, mais elle se fera coiffée par l’Inde à la première place.